Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 12:20
Compans : le déblaiement de la décharge illégale a démarré, mais dans quelles conditions ?

 

 

 

 Comme le signalait sur son site l’association de Compans :

« Décharge qui valait 1 milliard !

Le montant du marché public numéro 1665260 

pour le nettoyage de la "base de vie" de Compans 

sur l'ancienne RD83 s'élève à 1 399 000€

(Ce qui fait 917 683 833 anciens francs ! Presque 1 millard... ) » 

 

http://www.compans.org/decharge-qui-valait-1-milliard

 

 

Vous pensiez que pour cette somme monstrueuse les déchets allaient être triés : déchets dangereux, déchets « dits inertes » et autres déchets et envoyer vers des décharges réglementaires.

 

Malheureusement ce ne sont pas des bennes qui sont implantées sur le site pour trier les déchets mais une pelleteuse qui est entrain de mettre les déchets non triés en tas.

 

Mme Royal qui veut  imposer le tri des déchets aux populations ne semble pas très regardante quand il s’agit des  déchets à éliminer sur un site de son ministère alors que ce déblaiement va  coûter 1 399 000 € ( près d’un milliard de francs) payés par vos impôts.

 

Où vont aller ces déchets, seront-ils triés

là est maintenant la question ?

 

 

Vont-ils être déversés dans la décharge de Villeparisis ou de  Claye-Souilly ou  dans les décharges de déchets « dits inertes » près de l’école de Fresnes sur Marne ou près du captage d’eau d’Annet sur Marne.... ou bien serviront-ils de remblais sur des terres agricoles  de Seine et Marne ?

 

Nous n’en savons rien.

 

 

Mme Royal

doit informer les populations de Seine et Marne

de la destination de ces déchets.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Très intéressant de voir un tel engouement de la part de notre chère Ministre pour déblayer un site pour l'arrivée de la COP21 dans quelques mois. Et dire que ce même site à commencer à être pollué par le grand camp de rom qui s'y trouvait tout comme le camp de rom sur la D84 qu'il y avait et qui a ce jour n'est plus mais la décharge occasionnée par ces personnes est toujours là. Mitry et ses environs sont devenus une décharge à ciel ouvert. Commençons déjà par faire payer ces roms qui polluent ces espaces. Avant de nous faire payer tout ceci sur nos impots.
Répondre

Recherche