Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 09:38

 

A la lecture de son courrier reçu hier par Nature Environnement 77, l’inquiétude est grande, quand à l’autorisation imminente d’une 3ème décharge à Fresnes sur Marne.

 

En effet dans son courrier M. le Préfet réfute point par point les arguments de Nature Environnement 77 qui demandait que le dossier soit traité suivant la procédure d’autorisation, une procédure longue  qui n’aurait pas pu être mise en place avant le vote du PREDEC et qui aurait permis à Fresnes sur Marne de ne pas avoir une nouvelle décharge.

 

Dans son courrier M. le préfet indique :

« Concernant le changement d’affectation de la zone actuellement située en secteur agricole et boisé, la ligne directrice de réaménagement du projet consiste, après concertation avec le maire de Fresnes sur Marne, à renouer avec les jardins du parc du château de la commune, à ce jour disparus, avec revégétalisation…. »

 

 

Cette décharge devrait être implantée pour partie sur une zone d’expansion des crues de la Marne, ce qui ne semble pas gêner non plus M. le Préfet qui indique qu’il y aura une compensation ailleurs.

 

 

Difficile à comprendre alors que l’Etablissement Public Seine Grands Lacs (1), à grand renfort d’argent public, organise des réunions « dites de concertation » sur les risques de crue centennale invitant les associations, services de l’ETAT, industriels et diverses collectivités.

 

Lors de la réunion « dite de concertation » d’hier à Chelles, EPTB Seine Grands Lacs demandait aux participants de protéger les zones d’expansion des crues, afin de ne pas faire pas prendre de risques supplémentaires aux riverains situés dans des zones inondables.

 

 

De qui se moque-t-on ?

 

En effet rappelez-vous que 2 préfets ont autorisé 2 décharges ISDI au lieudit les Carreaux à Annet sur Marne, pour partie dans une "zone d’expansion des crues" de la rivière Beuvronne, risquant de fragiliser les populations situées dans des zones inondables de Claye-Souilly, sans tenir aucuns comptes des observations émises par ces populations.

 

 

La France

 

« Pays des droits de l’homme »

 

est-elle devenue

aujourd’hui

 

« Pays des droits des industriels » ?

 

A vous de juger.

 

 

 

 

 

(1) http://www.seinegrandslacs.fr/

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche