Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 15:43

 

 

Lors de la réunion publique du 20/5/2014 de présentation du PLU nous avions demandé à être informés sur l’état de pollution du site Wabco, or les élus n’avaient pas souhaité répondre à notre demande.

 

Aujourd’hui ce site est inscrit dans la base BASOL des sites pollués français et pour que la population soit informée les élus vont devoir l’indiquer dans le rapport de présentation du futur Plan Local d’Urbanisme.

 

La base de données BASOL répertorie les sites et sols pollués (ou potentiellement pollués) appelant une action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif.

Un site pollué est un site qui, du fait d'anciens dépôts de déchets ou d'infiltration de substances polluantes, présente une pollution susceptible de provoquer une nuisance ou un risque pérenne pour les personnes ou l'environnement.

 

 

Sté Wabco France

44. avenue A. Briand

Claye-Souilly

un site pollué en bordure de la Beuvronne

 

Les activités de la Sté Wabco ont été autorisées par arrêté préfectoral le 2/8/1994.

Le site d’une superficie de 2 hectares est bordé :

- à l’est par une zone boisée et la rivière Beuvronne

- au sud par la zone pavillonnaire des Jardins Anglais

- à l’ouest par la rue A. Briand et le Canal de l’Ourcq.

 

Les zones potentiellement sensibles au voisinage de ce site identifiées dans les différentes études sont les cours d’eau (la Beuvronne et la Canal de l’Ourcq) et la zone pavillonnaire des Jardins Anglais.

 

Plusieurs nappes sont rencontrées au droit du site. La nappe superficielle est située à 1,5 et 3,3 m de profondeur. Son sens de l’écoulement est orienté est/sud-est en direction de la Beuvronne qui draine la nappe.

 

A la suite de l’arrêt en 2006 des installations classées à autorisation (traitement des métaux et de matières plastiques), la société Wabco a fourni plusieurs études relatives à l’état du sous-sol.

 

Un rapport de l’inspection des installations classées nous apprend qu’il y a près de 9 ans déjà en avril 2006 la présence de solvant avait été détecté dans les eaux souterraines en quantité significative et supérieure à certaines valeurs de référence :Tétrachloroéthylène, Chlorure de Vinyle, Thétrachlorométhane…

 

La présence d’Arsenic, Plomb, Chrome, Cuivre, Nickel, Aluminium et Mercure avaient également été détecté dans les échantillons de sols.

 

Le rapport du bureau Veritas du 28 juillet 2006 avait conclu que les activités de la Sté Wabco étaient à l’origine d’une contamination.

Plusieurs rapports ont été réalisés par Golder Associates en décembre 2010 et août 2011 qui sont arrivés aux mêmes conclusions.

 

Un arrêté préfectoral a été pris en date du 11/4/2012 (1) qui demandait à l’industriel de :

- réaliser des prélèvements de gaz de sols et d’eaux souterraines dans les propriétés jouxtant le site industriel ;
- réaliser une étude visant à s’assurer que l’état des milieux à l’extérieur du site soit compatible avec les usages constatés autour du site
- transmettre les mesures de gestion à mettre en œuvre ;
- mettre en place
une surveillance des eaux souterraines sur site et hors site.

A noter qu’à la suite de l’une de ces études datant de juillet 2013 il a été constaté que l'eau de l’un des puits particuliers voisin du site dépassait la norme de potabilité de 10 µg/l, la teneur mesurée en trichloréthylène + tetrachloréthylène (10,54 µg/l).

 

Le plan de gestion de la pollution proposé par l'exploitant en mars 2014 porte exclusivement sur la gestion de eaux souterraines et propose l'atténuation naturelle de la pollution. L'inspection des installations classées a demandé à l'exploitant de compléter son dossier en privilégiant le traitement des sources de pollution, conformément aux principes de la circulaire du 8/02/2007 relative à la gestion des sites et sols pollués.

 

A ce jour ce site est sous la surveillance des services de la DRIEE 77. (2)

 

 

Rappelons que l’entreprise WABCO est également inscrite dans le site BASOL :

- suite à une pollution sur un de ces anciens sites de Sevran où l’activité a cessé en 1999 et où des projets de reconversion du site n’ont toujours pas vu le jour, probablement à cause du coût important de la dépollution.(3) (4)

- suite à une pollution sur un de ces anciens sites d’Amiens qu’elle a quitté en 2004 (5)

 

(1) http://www.seine-et-marne.pref.gouv.fr/sections/actions_de_l_etat/environnement_et_san/icpe_-_carrieres/decisions/prescriptions_comple/claye-souilly_-_soci/downloadFile/attachedFile/AP_12-DRIEE-UT77-059_du_11-04-12.pdf?nocache=1334235440.48

(2) http://basol.developpement-durable.gouv.fr/fiche.php?page=1&index_sp=77.0152

(3) http://basol.developpement-durable.gouv.fr/fiche.php?page=1&index_sp=93.0056

(4) http://www.ville-sevran.fr/westinghousekodak-d%E2%80%99un-site-industriel-un-site-depollue

(5) http://basol.developpement-durable.gouv.fr/fiche.php?page=5&index_sp=80.0084

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche