Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 15:27
 
 Nous apprenons dans un article du journal « Le Parisien 77 » d’hier que la dette de notre département s’élève à près de 900 M€, ce qui représentait déjà  en 2013 une dette par habitant de 669€ à rembourser sur 9 ans, alors que l’Ouest Parisien qui nous envoie ses ordures avait une dette par habitant en 2013 qui s’élevait seulement  à :
- 124€ par habitant pour les hauts de Seine à rembourser sur 7 mois
- 132€ par habitant pour les Yvelines à rembourser sur 1 an et 6 mois.
En effet   depuis de nombreuses années  les routes départementales constituent le deuxième poste d’investissement du département de Seine et Marne.
Paris et  l’Ouest Parisien nous envoient leurs ordures qui polluent nos terres, notre nappe phréatique  et notre air, mais aussi nous font prendre en charge l’entretien des  routes que détruisent ces millions de camions qui viennent déverser leurs ordures dans notre département, c’est ce qu’on appelle « la solidarité régionale ».
Rappelez-vous les travaux financés ces dernières années par le Conseil Général au nord-ouest 77 :
- sur la RD 34 ce giratoire  à Villevaudé près de la décharge Terralia
- ce giratoire construit à Fresnes sur Marne près des décharges Veolia Claye-Souilly et ECT Annet sur Marne
- ce   giratoire construit à Villeparisis près de l’entreprise de traitement de déchets Clamens et de la carrière remblayée par des déchets Placoplatre
- ces travaux de l’échangeur Villevaudé le Pin près de la  carrière Siniat remblayée par des déchets…..
L’argent utilisé pour financer la destruction des routes et l’implantation de giratoire pour favoriser le trafic des camions d’ordures aurait pu être utilisé ailleurs, par exemple pour protéger notre environnement, en surveillant l’état de pollution de notre rivière Beuvronne et de ses affluents, en mettant en place des points de contrôle de la qualité de l’air au nord-ouest 77, en achetant des terres agricoles pour favoriser l’agriculture bio autour du captage d’Annet sur Marne….
Mais la Seine et Marne est bien trop endettée pour cela et le 2ème budget d’investissement voté pour 2015 est  toujours celui de l’entretien et du « développement » des routes départementales.
 
Sources :

file:///C:/Documents%20and%20Settings/Station/Mes%20documents/Downloads/FEV_DP---Budget-2013---Seance-publique-01-02-13.pdf

http://www.seine-et-marne.fr/Departement/Actualites/Budget-2014

http://www.seine-et-marne.fr/Departement/Actualites/Budget-2015

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche