Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 08:57
 
A notre connaissance le dernier arrêté préfectoral qui autorise Knauf à exploiter au lieudit « Le bois des sables » dans la forêt régionale de Montgé en Goële date déjà de 10 ans et est délivré pour une durée de 30 ans y compris la remise en état soit 2035.
 
Où Knauf va aller chercher le gypse entre 2035 et 2100, voir 2150 si comme il l’a signalé au journaliste de « La Marne » il n’exploite pas dans la forêt de Montgé avant 100 ans, voir 130 ans ?
Nous n’en savons rien
 
Paru dans le journal « La Marne » :
Montgé-en-Goële La forêt menacée par une carrière de gypse ?

 

Si deux associations tirent la sonnette d’alarme, le domaine forestier ne devrait pas être impacté dans les années à venir.

17/02/2015 à 17:30 par admin

 

La forêt de Montgé et ses 750 hectares boisés.

La forêt de Montgé et ses 750 hectares boisés.

Montgé-en-Goële et ses 750 hectares boisés, sanctuaire d’arbres centenaires. Ce patrimoine naturel sera-t-il menacé dans les prochains mois par l’implantation d’une carrière de gypse ? C’est en tout cas ce que laissent entendre aujourd’hui les associations Adenca (Association de défense de l’Environnement de Claye- Souilly et ses Alentours) et Adev (association de défense de l’environnement et de la qualité de la vie) du nord 77 qui tirent la sonnette d’alarme. Un besoin de plâtre L’entreprise Knauf, spécialisée dans le second oeuvre du bâtiment, envisagerait d’extraire le minerai, matière première de la fabrication du plâtre, du sous-sol de la forêt. L’exploitation pourrait avoir lieu à ciel ouvert. « La forêt est classée en zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique, mais l’intérêt général prédomine pour l’État qui a besoin de plâtre pour la construction notamment dans la perspective du Grand Paris », avance Mireille Lopez, présidente de l’association Adenca.

 

Pas de projet pour Knauf Pourtant du côté de Knauf Plâtres, le son de cloche est tout autre. « Le projet d’une carrière sur la commune de Montgé n’est pas d’actualité car tout simplement hors de toute échelle de temps raisonnable. On parlerait alors d’une exploitation à l’horizon 2100-2150 ! », indique le carrier installé à Saint-Soupplets.

 

Une chose est sûre, la forêt de Montgé ne devrait pas être impactée dans les années à venir à en croire Pascal Hiraux, le maire de la commune. « Un plan de paysage et ressources de la Butte de Montgé-en-Goële a été engagé il y a trois ans », confie le premier magistrat de la commune. « La situation a pas mal évolué depuis. Knauf va poursuivre l’exploitation entreprise depuis plusieurs années au bois des sables, à Saint-Soupplets et à Cuisy. Mais pendant les 30 ou 40 prochaines années, l’exploitation ne concernera pas le domaine forestier de Montgé », affirme l’élu.

 

Château d’eau naturel L’importance du réseau hydrographique du domaine a été un argument de poids dans les discussions. « La forêt de Montgé est un château d’eau naturel qui alimente trois bassins versant : la Thérouanne, la Beuvronne et la Nonette », poursuit Pascal Hiraux. « Une exploitation à ciel ouvert risque de mettre en péril la captation des sources. Nous avons reçu le soutien de l’Agence des Espaces Verts (propriétaire de 596 hectares de la forêt via le Conseil régional, ndlr) qui était en retrait au départ et qui nous a rejoints depuis ».

 

http://www.journallamarne.fr/files/2015/02/foret.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche