Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 10:09
 
Paru dans le journal La Marne 77 :

 

 

Claye-Souilly Rue Jean-Jaurès : entre crainte et colère des commerçants

 

Les commerçants de la rue Jean-Jaurès ont dû taper du poing sur la table pour faire ouvrir leur rue le soir. Certains affichent déjà une baisse de 30 % de leur chiffre d’affaires.

24/03/2015 à 17:31 par Audrey Gruaz

 

 

Claye-Souilly Rue Jean-Jaurès : entre crainte et colère des commerçants

Les commerçants ont obtenu que leur rue soit ouverte le soir, une fois les ouvriers partis. Mais ils restent vigilants.

 

Jeudi, 17 h. La rue Jean-Jaurès est fermée à la circulation, les ouvriers ont quitté le chantier, et dans la rue, une quinzaine de personnes discutent au beau milieu de la chaussée. Des clients ? Non, juste des commerçants.

 

« La rue est fermée alors qu’elle devrait être ouverte le soir. Les clients ne peuvent pas circuler et encore moins s’y garer ». Thierry Provin, boucher de la rue Jean-Jaurès ne décolère pas. Comme ses voisins commerçants, il a vu son chiffre d’affaires fondre en quelques jours. Et leurs motifs de mécontentement sont nombreux. « Selon l’arrêté, la rue devait être rouverte à la circulation à 18 h tous les jours, mais elle ne l’a pas été avant que nous n’allions nous plaindre en mairie en menaçant d’enlever nous-mêmes les barrières » poursuit-il.

 

« Un parking doit être aménagé derrière Carrefour city pour les clients et les livraisons. Mais pour le moment, ce n’est que de la terre battue alors que la rue est déjà en travaux » s’emportent les commerçants. Ce nouveau parking, qui donne directement sur la rue Jean- Jaurès, offrirait pourtant aux clients un accès direct à la rue commerçante.

 
Pendant 3 mois, personne ne roule

 

 

Leur colère est montée d’un cran lorsqu’au détour d’une conversation avec les ouvriers, ils ont appris que « trois semaines seraient nécessaires pour faire sécher le nouveau revêtement… Trois semaines durant lesquelles aucune voiture ne devra rouler ». Mais à y regarder de plus près, l’arrêté pris par la Ville semble prévoir l’interdiction totale de circuler, soir et week-end compris, du 8 juin au 31 août, soit durant près de trois mois.« Nous avons obtenu de la mairie que la rue soit ouverte le soir, mais s’il n’y a pas plus d’effort ou si le stationnement devient impossible, nous n’hésiterons pas à bloquer le chantier. Si nous ne pouvons pas travailler, les ouvriers non plus » ont prévenu les commerçants.

 

La mairie n’a pas souhaité répondre à nos questions.

 
 
Claye-Souilly, 77
Audrey Gruaz
Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche